Critiquer les autres est-il bon ou mauvais pour la santé?

La critique nuit à la santé physique, psychologique et spirituelle; elle augmente le cortisol, nuit au processus de maturation.


Nous nous sommes convertis en experts des thèmes de santé 


Article original en espagnol


Jamais auparavant l’on avait tant soigné la santé physique comme de nos jours.


Quand a-t-on vu que petits et grands sont de plus en plus déterminés à avoir un bon physique? Il est surprenant de voir des garçons et des filles de 15 ans réaliser des régimes et des exercices pour avoir un corps parfait. Qui plus et qui moins est capable de dire quels aliments sont bons ou mauvais pour être en bonne santé. Enfants et adultes se programment eux-mêmes des régimes et des exercices avec une professionnalité digne d’être mentionnée, grâce à des professionnels qui partagent leurs connaissances sur YouTube et sur d’autres plateformes. De nos jours, sont beaucoup utilisés des termes comme activité aérobique ou anaérobique, graisses saturées et insaturées avec tant de naturalité, quand il y a quelques années, seulement les entraîneurs sportifs, nutritionnistes et athlètes savaient quelque chose de leur signification. 

Cependant, cette préoccupation pour la santé physique, se manifeste-t-elle également au niveau mental?


Saurais-tu dire quelles choses sont bonnes ou mauvaises pour ta santé mentale?

Il y a une marque sportive populaire appelée ASICS, qui est l’acronique de anima sana in corpore sano, qui peut être traduit comme “une âme saine dans un corps sain”. C’est sûr que la santé corporelle se répercute sur la santé mentale, mais il est aussi sûr que l’équilibre psychologique influe beaucoup sur le bien-être corporel. Les professionnels de la santé savent que lorsqu’une personne est soumise à un grand stress elle peut arriver à le manifester à travers une maladie. C’est pour cela qu’il est très important de connaître les facteurs qui peuvent affecter notre santé mentale.

On dit que dans certains pays la critique s’est convertie en un sport national. Pratiquement dans tous les environnements de travail il est bien vu de parler mal du chef ou de critiquer les collègues quand ils ne sont pas présents. Cette pratique est tellement habituelle que, si tu parles seulement bien des gens, il semble que tu es en train de cacher quelque chose. Malheureusement, parler mal des autres s’est converti en quelque chose de normal, même parfois entre “amis”.

Vitupérer les gens paraît être une sortie de secours pour toutes les frustrations et souffrances personnelles. Une personne essaie de libérer la tension intérieure en désapprouvant les autres. Tout le monde sait que partager les peines avec les autres est quelque chose de bon pour la santé mentale.


Qu’est-ce-qui se passe dans notre organisme lorsque nous critiquons?


Qu’est-ce-qui se passe dans notre organisme lorsque nous critiquons? 

Une fameuse psychiatre espagnole, Marian Rojas (voir conférence), explique que «parler mal des autres introduit un état émotionnel toxique». Selon ce qu’elle explique dans son livre “Que faire pour que t’arrivent de bonnes choses”, lorsque nous critiquons les autres, l'organisme libère une substance appelée cortisol, la même qui se sécrète lorsque nous sommes en situations de stress ou lorsque nous avons peu dormi . Cette substance est particulièrement dangereuse pour la santé physique, comme nous l’expliquerons ci-après. 

Le cortisol est une hormone stéroïde produite par la glande surrénale qui a comme fonctions d’augmenter le glucose dans le sang, de supprimer le système immunologique et de collaborer dans le métabolisme des graisses, protéines et carbohydrates. Ne t’inquiète pas si tu n’as rien compris, à partir de maintenant nous essayerons de parler avec un langage un peu plus compréhensible. 


Quels sont les effets négatifs du cortisol sur le corps? 

Le diabète, l’hypertension, l’infertilité, l'obésité et l'ostéoporose sont quelques-uns de ses effets nocifs. Ce n’est pas mal, n’est-ce pas? Le cortisol favorise l’augmentation de glucose dans le sang et, c’est pourquoi survient le diabète. En plus, cette substance est antidiurétique (réduit la miction), ce qui fait que s’accumulent les liquides dans le corps générant l’hypertension. D’un autre côté, a été démontré que les hauts niveaux de cortisol réduisent la fertilité et augmente la probabilité d’avortement non provoqué. En outre, il existe une relation directe entre le cortisol et l’obésité. Enfin, le cortisol diminue la formation osseuse, provoquant l’ostéoporose à long terme, avec le conséquent risque de grande fracture osseuse. Comme nous pouvons le voir, les effets du cortisol sont assez dangereux pour notre organisme. 

En définitive, nous pourrions conclure que, ce qui dans certains lieux se considère comme un sport national, est une coutume très peu salutaire et qu’elle a des effets nocifs au niveau organique. Pour ces motifs, il est bon de tenir compte que ne pas dire du mal de qui que ce soit est bénéfique pour la santé physique et mentale.

Juan Prieto Álvarez

Ver también el ABC para la salud mental (Voir aussi l’ABC pour la santé mentale)

La amistad que reafirma el valor de todos (L’amitié qui réaffirme la valeur de tous)



Publicar un comentario

0 Comentarios